Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'oreille trompée

Bruits de sirènes , de télèphonne qui sonne , de mille voix dans ma tete ,de quoi ne plus se sentir etre . Sons et voix qui fusionnent. C'est l'esprit qui s'abandonne; quand il crée , quand il façonne . Créations qui ne sont qu'illusions ; illusion ,...

Lire la suite

Pays-age

Cent et vingt ans , quel bel age ! On a encore toutes ses facultés, on est doyen de toute une humanité. Un siècle et vingt ans ne tiennent pas dans un roman , meme de mille pages. Ils débordent. Cent et vingt ans c'est l'age de pierre , une santé de fer....

Lire la suite

éveil

Dormeurs des valons Qui sommes nous ? Qelles sommes valons nous ? Quels valons dévalons nous ? Qui nous dévalues tant. Ou en sommes nous ? Pauvres ébètés de somme qu'on somme d'etre conforme .Qu'on assomme , que l'on chloroforme. Obligation , sommation...

Lire la suite

Qui m'accompagne ?

La campagne , la ville un petit peu . Une compagne ,oui, une épouse je ne veux . La richesse , non , une épargne pour quand je serai vieux . Ma compagne , la campagne . Comme cela me rendrait heureux .

Lire la suite

à vue de pied

J'ai la vue basse j'vois plus que des pieds. Des petits des gros des boursoufflés. Dans de belles chaussettes. Dans de beaux souliers . Des pieds qui filent ou qui défilent . Qui marchent droit . Qui marchent aux pas . Qui vont par deux ou bien par trois....

Lire la suite

imposture

j'ai vu des poètes en haillons pales et maigrichons qui vivaient dans de petites maisons petites prisons . Presque à genoux mais dignes qui vivaint de trois sous oui la poèsie ne paie pas elle soulage l 'âme elle vous calme J'ai vu ausi de curieuses bêtes...

Lire la suite

gravité

Je vais bientôt tomber comme de son arbre tombe le fruit mût . Je suis las, fatigué et ma peau est couverte de vergeture Je sais que tôt ou tard sonnera l 'heure du départ. Des anges vêtus de haillons m 'ont visité ils avaient l 'apparence de jolies papillons...

Lire la suite

un jour viendra

un jour viendra , ou je me réveillerai l 'esprit léger et le corps en paix . Ou j 'attendrai que la voix de mon père et de ma mère résonne et n 'entendrai personne . Ou je me lèverai et regarderai de ma fenêtre les feuilles jaunies que le vent emportent...

Lire la suite

Psyché

L 'été , en ville est pour moi compliqué il ne convient pas , à ma nature fragile . Je lui préfère le printemps et la douceur d 'avril . Trop de lumière , de poussière altèrent la peau, d'un chef d'oeuvre en péril

Lire la suite

1 2 3 4 5 6 > >>