L' éloge de la faiblesse

Publié le par mahmoud hamel

Certains esprits insensés pensent
qu'il suffit de quelque mois à un malade pour recouvrer sa santé,
quand des convalescences durent des années,
si le malade n'est pas encore rétabli, c'est qu'il fait preuve de mollesse,
et qu'il se comptait dans la paresse,
parmi ces penseurs se trouveront des sages
qui jugeront que le malade manque de courage,
à tous ces juges , je réclame un peu de souplesse
et leur fait l'éloge de la failesse .

                Ces poèmes sont dédiés à tous ceux qui souffrent  et qui luttent, qui sont anonymes et qui vivent au
quotidien des sensations qui les placent au-dessus du commun des mortels.

Publié dans poéme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article