imposture

Publié le par mahmoud hamel

j'ai vu des poètes

en haillons

pales et maigrichons

qui vivaient dans de petites maisons

petites prisons .

 

Presque à genoux

mais dignes

qui vivaint de trois sous

oui la poèsie ne paie pas

elle soulage l 'âme

elle vous calme

 

J'ai vu ausi

de curieuses bêtes

qui prétendaient en être

qui le criaient même à tue -tête

à ceux- là on faisait la fête

Ils avaient pignons sur rue

 

Oui de cela j 'en ai vu

mais moi je n'y ai jamais cru

on ne me la fait pas

je sais reconnaitre

les fats

 

J 'en ai vu d'autres

que vous hélas ne connaitrez pas

Ils ne portaient pas de costumes

c'est pourquoi je les ai reconnu

ce sont les poètes posthumes .

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article