novembre

Publié le par mahmoud hamel

Je suis seul
au creux de la nature
A l 'horizon des arbres devetus
se dressent en sentinelles . 
Ils me protègent des songes qui me torturent

Une brise légère
fait tournoyer un tapis de feuilles
qu'elle soulève de terre
Faisant naitre un parfum d'air pur

Il emplit mes narines
et je sens monter en moi comme une joie
Charmante senteur
qui me rapelle à  la douceur des Temps d'autrefois
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pagny 27/09/2010 14:08


Bonjour, après un peu de temps, comme promis, je vous envoie mon humble avis (on s'est rencontré à l'IGR le 25 août dans la même chambre pour la chimio),
j'ai lu une partie de vos poèmes en rentrant chez moi fin août et je viens de lire le reste aujourd'hui.
Pour ma part, je trouve cela très intéressant, vous êtes bien un poète et j'espère que la vie vous réservera de bonnes surprises et surtout que votre maladie finira par vous permettre d'être plus
optimiste et vous laissera vivre normalement.
Je vous souhaite pleins de bonnes choses à vous et votre famille
Cordialement
Patrick Pagny